Philippe Oddou - Directeur Général - un-travail-domicile.com

Philippe Oddou - Directeur Général - un-travail-domicile.com

Pour contribuer au bon déroulement du développement personnel de chacun des jeunes de son association, Philippe Oddou (Un-travail-domicile) opte pour des séjours en camps de vacances ainsi que des échanges internationaux. Philippe Oddou offre aux adolescents qui habitent dans les banlieues lyonnaises de prendre part à différents ateliers par le biais du programme « L’Apprenti Bus ». l'objectif est qu'ils aient la possibilité de renforcer leurs capacités au niveau de l’écriture, de la lecture et de l’expression orale. Grâce au soutien de ses nombreux partenaires sportifs, l'association est en mesure de proposer aux adolescents des rencontres qui les passionnent.

Sport dans la Ville fonctionne grâce à un partenariat solide et de nombreux soutiens

Appuyé par Campus, Philippe Oddou propose la location d'espaces de formation et de complexes sportifs. Fondée en 1998, l’association de Philippe Oddou n'a cessé de se développer, et cela grâce au soutien et à la persévérance de tous. Les adolescents sont particulièrement satisfaits des programmes offerts dans les différents espaces sportifs. L'implication permanente de ses partenaires assure la continuité et l'essor de l'association.

L'humanisme dans le parcours de Philippe Oddou

Une prépa HEC dans la capitale le conduit à l’EMLYON où il obtient son diplôme. C'est en 1972, à Suresnes en Île-de-France, que Philippe Oddou est né. Lorsqu'il était jeune, ses parents lui ont enseigné à savoir donner et à faire du partage une règle de vie.

C'est avec l'association « Fête le mur » que Philippe Oddou part à la rencontre des jeunes issus de zones sensibles. Employé de la BNP, il rejoint le projet de Yannick Noah, « Fête le mur ». Il se rend compte de la valeur majeure que véhicule toute discipline sportive : la fraternité. Créer « Sport dans la Ville » sera la nouvelle aventure dans laquelle les deux associés, Philippe Oddou et Nicolas Escherman, vont s'engager après « Fête le mur ».